[Communiqué] Les 7 hectares d’intérêts paysagers de Nogent-sur-Marne préservés de la volonté de densification du Maire

En 2016, Jacques JP Martin, Maire de Nogent-sur-Marne et Président du territoire Paris Est Marne & Bois introduisait plusieurs modifications dans notre Plan local d’urbanisme (PLU) permettant de sur-densifier encore un peu plus les 280 hectares ultra-bétonnés de notre ville. L’atteinte étant portée en particulier contre les zones d’intérêts paysagers publiques et privées (les plus notables: talus Jean Monnet, terrain entourant le Pavillon Baltard; voir la carte jointe).

En effet, alors que la protection dans ces zones devait être quasi totale, « au moins 95% de leur superficie doivent être maintenus en espaces de pleine terre, libres ou plantés« , le conseil municipal et le conseil de territoire ont entériné dans les rares poumons verts de notre ville une constructibilité allant jusqu’à 50% de ces espaces pour des équipements sportifs ou culturels.

Capture plein écran 28082019 153552

 

Notre association Réussir pour Nogent, association politique locale indépendante qui défend depuis plus de 10 ans notre cadre de vie et notre environnement, a donc en décembre 2016, introduit un recours devant le tribunal administratif de Melun contre la délibération du 11 juillet 2016 du conseil du territoire Paris Est Marne & Bois ayant approuvé les modifications du PLU de notre ville.

Le Tribunal dans un jugement rendu le 5 juillet 2019 et envoyé le 19 août 2019, nous a donné raison et a décidé d’annuler les modifications de l’article 6 du PLU relatif aux secteurs d’intérêts paysager.

Connaissant l’attachement des Nogentais à leur environnement, à leurs espaces verts, au respect de la nature et de la biodiversité, nous nous réjouissons avec eux de cette victoire pour la qualité de vie dans notre ville.

Nous avons écrit au Maire de Nogent-sur-Marne pour savoir si, depuis l’introduction de notre action devant le Tribunal, des autorisations à construire ont été consenties, tout particuliérement rue Jean Monnet. En effet, toute décision en ce sens ou toute construction intervenue dans l’intervalle seraient illégales.

Le territoire a deux mois pour faire appel.

Pour Marc Arazi, Président de Réussir pour Nogent et ancien Adjoint au Maire en charge de l’Environnement :

« Cette victoire obtenue après une bataille de près de trois années face au territoire et à son cabinet d’avocats montre que notre détermination et celle de nos équipes bénévoles payent. Nous voulons laisser aux générations futures une ville où il fera bon vivre, où les espaces verts seront réellement protégés et qui sera capable de faire face aux changements climatiques en cours.«