[Communiqué] « Rêves’NRives » : un vrai cauchemar environnemental

En organisant le plus grand concours d’architecture et d’urbanisme d’Europe sur une liste de sites choisis par les élus locaux, la Métropole du Grand Paris a ouvert la boîte de pandore aux promoteurs et investisseurs immobiliers pour la construction de bâtiments surdimensionnés, au mépris des règles actuelles d’urbanisme local, des recommandations pour la protection de l’environnement et du respect du cadre de vie.

Au motif des projets de tours validés par la ville de Paris, de la nécessité de développer de nouvelles capacités d’accueil modernes et de la volonté du gouvernement actuel de relancer l’économie par la construction, la Métropole s’est lancée dans un programme de densification immobilière disséminée ici et là au gré des désidératas des élus locaux.

Ne nous voilons pas la face, c’est une façon pour ces acteurs professionnels du développement immobilier de s’entendre par avance et sans concertation des habitants pour la création de futures zones de plan masse très denses sous couvert de la légitimité de « projets innovants ».

À Nogent-sur-Marne, l’une des villes déjà les plus denses de France, les deux tours « Rêves’N’Rives » (trois avec celle prévus à Champigny-sur-Marne juste en face) permettront non seulement de gagner des places dans ce classement peu glorieux,  mais aussi de supprimer des espaces de respiration verts et bleus appréciés des Nogentais, que sont les pelouses et le théâtre d’eau à proximité immédiate de la Marne.

La Municipalité à beau vanter les mérites du projet (tourisme, accessibilité à la rivière, équilibre architectural, ….) la disproportion des bâtiments et surtout leurs hauteurs (18 étages) constituent à nos yeux un outrage dans le paysage et un déni total de démocratie locale.

Vous pouvez compter sur notre mouvement citoyen pour combattre de telles défigurations organisées de notre cadre de vie, avec encore plus de détermination et de vigilance sur les modifications qui ne manqueront pas d’intervenir dans le Plan Local d’Urbanisme pour autoriser ce genre de projet.

Ne rêver pas au N’Rives, c’est un cauchemar annoncé !!