« La 5G, détecteurs de mensonges » selon le Canard Enchaîné

Dans quelques jours nous vous présenterons nos 7 priorités pour faire de Nogent une ville véritablement durable et bienveillante vis à vis de toutes les générations. Comme vous le savez, notre équipe et notre candidat agissent concrétement à vos côtés depuis 2004 sur tous les sujets sensibles liés à l’environnement et à la santé publique. Est-ce le cas de tous les autres ?

C’est la question qu’a posée publiquement « Le Canard enchaîné » dans un article publié mercredi dernier et intitulé: « La 5G, détecteur de mensonges ».  Voici ce que le journaliste écrit au début de l’article :

« Des CANDIDATS tous plus verts que verts! Comment, à l’approche des municipales, distinguer ceux qui bidonnent et les autres ? Ceux pour qui « sobriété énergétique » et « principe de précaution » ne sont pas que des mots creux ? Très simple en leur demandant de prendre position sur la 5G »

Excellente idée, d’autant que déjà les opérateurs de téléphonie mobile développent partout des centaines de nouvelles antennes 5G « expérimentales » beaucoup plus puissantes en terme de rayonnements, y compris bientôt à notre porte et pour lesquels selon le journaliste :

 » … l’ANSES agence de sécurité sanitaire, vient de reconnaître qu’elle ne sait presque rien sur les effets sanitaires des nouvelles bandes de radiofréquences qui seront utilisés… »

Notre candidat a déjà largement pris position sur ce sujet puisqu’il a fait partie, dès 2017, des 180 scientifiques et médecins internationaux qui ont signé une demande de moratoire concernant le déploiement de la 5G. Il siège d’ailleurs, en tant que président d’Alerte Phonegate, au comité de dialogue « Santé et radiofréquences » de l’ANSES. A l’invitation de plusieurs députés verts européens, dont Michéle Rivasi, il est intervenu en octobre dernier à la conférence de presse sur la 5G organisée au Parlement Européen à Bruxelles.

Sur cet enjeu de santé publique, « la revue 60 millions de consommateurs », dans son numéro 556 de février 2020 consacre une enquête sur le scandale du Phonegate. Dans cet article intitulé: « Smartphones des ondes pas toujours positives » elle cite notre candidat:

 » « Depuis trente ans, la distance retenue pour les certifications et les contrôles est tout à fait inappropriée par rapport à nos usages pour protéger notre santé », commentait cet automne Marc Arazi, fondateur de l’association Alerte Phonegate, Médecin de formation, il bataille depuis plusieurs années pour attirer l’attention sur le sujet ».

Toutes ces questions vous pourrez les aborder directement avec notre candidat et nos équipes lors de notre présence ce week-end au marché ou dans les quartiers.

Et notez que notre première réunion publique aura lieu le vendredi 28 février à partir de 20h à l’école Galliéni. Nous y présenterons notre équipe et nos propositions.

Soutenez-nous en faisant un don, en remplissant le document de soutien et en relayant largement nos informations autour de vous !

article 5G canard 12 02 2020