Lettre d’information mai 2016

Comment ne pas commencer cette lettre de mai sans évoquer le bras de fer sur « la loi travail » entre gouvernement et syndicats radicalisés, et ses conséquences inadmissibles sur nos vies quotidiennes ? La pénurie d’essence est à nos portes ; ce matin, plusieurs stations du Val-de-Marne sont fermées. Nous avons sollicité la mairie afin de savoir si un service pouvait être mis en place afin d’informer et d’aider les usagers nogentais.

Occasion manquée
Alors que l’emploi est  la première préoccupation des Français, nos représentants politiques, de droite comme de gauche, ont, une nouvelle fois, préféré le dogmatisme et les basses manœuvres plutôt que de construire une union nationale déterminée à lutter contre le chômage. C’est une occasion manquée !

Stop au harcèlement sexuel  
Que dire de l’attitude de certains élus vis à vis de leurs homologues féminines ? Le scandale provoqué par les révélations de faits supposés de harcèlement sexuel de la part du désormais ex-Vice-Président de l’Assemblée Nationale (et déjà ex-Vert) Denis Baupin concerne une élue nogentaise.
Nous en avons plus qu’assez de cette conception machiste du pouvoir et nous tenons à apporter notre soutien à toutes les femmes victimes de violences sexistes.

Europe : jamais une bonne nouvelle sans deux ?
Vous le savez, notre équipe milite pour le développement d’une Europe politique et démocratique. Tout reste à faire pour que cette jeune institution en prenne le chemin. Or, une bonne nouvelle nous est venue d’Autriche, avec la victoire du candidat écologiste face au candidat de l’extrême droite.
En juin, ce sera à la Grande-Bretagne de décider si elle veut, ou non, sortir de l’Europe. Nous espérons que les Britanniques feront le bon choix : celui de rester parmi nous, en acceptant de cesser de vouloir dicter leurs conditions. Nous voulons des Britanniques ayant les deux pieds dans l’Europe de demain et favorables au passage à la monnaie unique.

Ponction amère à Nogent  
Pour revenir au plan local, nous souhaitons, une fois de plus, pointer le manque de transparence de l’équipe municipale. Les Nogentais doivent savoir que leurs impôts locaux vont encore augmenter l’année prochaine, et ce… malgré le maintien des taux d’imposition ! C’est que notre maire n’est pas à un stratagème près. Ainsi, en 2015, il a fait voter une mesure technique qui permettait de ramener l’abattement général sur la base fiscale de 15% à 10%. Résultat ? Une hausse en 2016 de près de 7% pour un couple avec deux enfants, soit, en valeur cumulée, de plus de 10% depuis mars 2014.

Nogent : le terrain de jeux des promoteurs
La dégradation de nos comptes et l’augmentation du recours au crédit pour boucler notre budget a de quoi nous inquiéter sérieusement. Ce budget est d’ailleurs si difficile à boucler qu’il nous pousse inexorablement dans les bras des promoteurs. Il n’a échappé à personne que notre ville continue à se densifier à tout-va et dans tous nos quartiers. Pour une raison simple : cette frénésie immobilière remplit les caisses de la ville.
En réalité, c’est un avenir de « ville dortoir » que la majorité municipale nous bâtit, un peu plus chaque jour… Réveillons-nous avant qu’il ne soit trop tard. La question est assez urgente pour que nous lui consacrions notre lettre de juin.

Nogent dans la peine
C’est avec tristesse et consternation que nous avons appris le décès de Pierre Heslouin et de son fils dans le crash du vol Egyptair. Des dizaines de familles ont basculé dans l’horreur. Pierre Heslouin était un homme souriant, dynamique et toujours au service de la collectivité. Nous pensons très fort à ses proches et nous sommes de tout cœur avec eux.